bandeau_beauregard

RAPPORT D’ACTIVITE 2013

 

Cette année 2013 et le début de cette année 2014 correspondent à une étape importante qui s’inscrit dans un contexte extérieur en mutation. L’enjeu est de rester vigilant pour articuler nos valeurs associatives, nos savoir-faire, notre spécificité aux besoins des usagers et aux demandes publiques.

Tout d’abord remercier le Conseil d’Administration pour son dynamisme et son investissement. Il a soutenu les choix organisationnels indispensables au changement et au développement de l’association. Remercier également tous les professionnels qui, chacun dans leur fonction ont pu s’investir dans le processus de changement.

L’aménagement dans nos nouveaux locaux a été en 2013 une réussite. Nous voilà doté d’un outil fonctionnel mais surtout porteur de sens. L’association n’est pas la juxtaposition de structures, mais bien un ensemble cohérent, fédérateur, qui permet à tous les professionnels de travailler dans une unité associative confirmée.

La mise en place du comité d’entreprise en ce qui concerne les instances du personnel va renforcer ce processus.

La réorganisation des services administratifs qui se finalise est également un changement important. Nous ne sommes pas dans un dispositif centralisé mais beaucoup plus réticulaire. Il permet de réfléchir et de mettre en œuvre une organisation clarifiée des fonctions, des lieux. Ainsi nous avons une meilleure lisibilité pour tous, des gains en énergie qui ne peuvent qu’être bénéfique à la qualité des missions qui sont confiées à l’Association.

Le travail en équipe de direction auquel participent parfois les cadres administratifs est de qualité. Les décisions techniques et les orientations politiques proposées au Conseil d’Administration sont argumentées, étayées par une réflexion objective et partagée. Les réunions avec les psychologues de l’association permettent aussi une réflexion qui garantit le sens fondamental dans lequel s’inscrit notre action éducative pour les enfants et les familles qui nous sont confiés. Je n’oublierai pas les réunions avec les personnels administratifs et plus particulièrement en ce qui concerne les ressources humaines et gestion financière. Ainsi les procédures sont mieux clarifiées et adaptées en permanence aux évolutions réglementaires et législatives.

Nous sommes plus efficaces en ce qui concerne nos outils logistiques. A l’occasion de l’aménagement de nos nouveaux locaux nous avons effectués des appels d’offres successifs en ce qui concerne notre parc de véhicules, nos copieurs, nos ordinateurs, la téléphonie, le matériel de bureau ont été réalisés ou sont en cours de réalisation. Cela est parfois complexe, ce n’est pas notre cœur de métier. Nous pouvons ainsi dégager à terme les gains financiers et d’énergie indispensables dans un cadre économique contraint.

L’évaluation externe qui sera effectuée fin 2014 par le cabinet ID&ESdevrait confirmer la pertinence de ce mouvement fédérateur qui incarne de façon concrète le changement de culture de notre association. Cette évaluation permettra également de mieux déterminer des plans d’actions innovants pour l’avenir.

A ce propos, il faut insister sur le chemin accompli :

La création en 2008 du service d’accompagnement familial spécialisé a été une décision dont nous n’imaginions pas toute l’importance ; nouveaux mode de prises en charge, nouveaux métiers. Nous doublons notre nombre de places, et le nombre de salariés et il est certain que le développement de ce service n’est pas terminé. Cette création réussie a permis une dynamique fondatrice qui a renforcé l’association certes dans sa solidité mais surtout dans sa crédibilité et dans sa conviction de prendre en charge des enfants et adolescents stigmatisés comme « difficiles » et qui trouvent rarement une place adaptée pour préparer leur vie d’adulte.

De fait, notre association en faisant preuve de ses compétences et de son engagement reste attentive pour maintenir un climat de confiance avec nos partenaires et financeurs.

Cette qualité relationnelle nous a facilité la négociation pour proposer, argumenter et finaliser la transformation de la MECS des Carlines. Les choix du CG 38 dans le cadre de la convergence budgétaire puis du nouveau schéma départemental privilégiant l’Accueil familial, l’AEMO renforcé, le SAED au détriment de l’internat nous ont fortement déstabilisés. L’issue favorable qui permet le maintien de l’emploi, maintien des locaux d’hébergement au cœur du dispositif de l’Accueil Familial contribue à nous conforter dans l’idée que la réponse à la commande publique peut déboucher sur l’innovation. La contrainte économique est une réalité mais les réponses adaptées proposées pour les usagers sont fondamentales. L’Association a en cela une fonction prépondérante : prestataire certes mais surtout partenaire et force de proposition.

A ce jour, des Associations nous invitent à un rapprochement (coopération, regroupement…). Il est bien normal que nous y réfléchissions. Le secteur médico-social est également intéressé par notre savoir-faire en ce qui concerne le placement familial spécialisé. Au niveau technique, voilà des chantiers motivants qui sont à mettre en œuvre. Nous verrons bien ensuite les choix qui pourront être faits et ne négligeons pas toute l’importance du timing et de la nécessité d’une pensée et maturation préalables.

Il nous faut également nous tenir prêt en ce qui concerne la prise en charge des jeunes majeurs et des majeurs exilés. Le service ADAJ répond au mieux à sa mission. Nous devons cependant rester vigilants afin de nous adapter aux choix qui nous seront proposés voir imposés.

Dans ce contexte incertain, à l’aube d’une nouvelle vague de décentralisation, dans une économie contrainte, dans une société en perte de repères qui génère exclusion, déracinement, précarité, nous avons sur le plan technique la nécessité de présenter au Conseil d’Administration et aux décideurs une réflexion et des propositions basées sur l’anticipation et l’innovation. N’oublions pas également de garantir le bon fonctionnement, la qualité et l’adaptation permanente de nos réponses existantes.

Pierre JULIEN – Directeur Général BEAUREGARD

le 03 juin 2014