Rapport moral 2018

RAPPORT MORAL 2018

Pour Beauregard, 2017-2018 a été une période de transition marquée par de forts renouvellements internes.

 

Tout en gardant le cap décidé l’an dernier (amélioration des conditions de travail des professionnels, développement des relations de qualité avec nos partenaires, prise en compte des évolutions des publics confiés), plusieurs changements plus ou moins attendus ont en effet accompagnés cette année au niveau des personnels, des locaux et des choix de l’association :

  • Changement de directeur général,
  • Changement de trésorier,
  • Changement de locaux pour le DAFS avec un emménagement à Nivolas-Vermelle en juillet 2017,
  • Recrutement d’une directrice du DAFS après démission du directeur,
  • Décision sur Beauregard Formation,
  • Renforcement du CA, après démissions, avec l’accueil de nouveaux administrateurs.

 

Mais aussi continuité dans la politique d’ADAJ avec le recrutement d’une coordonnatrice d’unité de vie sous la responsabilité de Madame Dems.

 

Le bureau et le CA se sont fortement mobilisés pour accompagner les équipes, notamment du siège, dans la mise en œuvre de ces évolutions.

Changement de Directeur Général

Monsieur Gayet, recruté en octobre 2017, a été validé dans ses fonctions fin janvier 2018 après les quatre mois d’essai réglementaires. Il a commencé après une période d’observation à prendre les décisions que cette transition imposait :

 

  • Reprise administrative d’un certain nombre de dossiers et implication dans la réflexion sur les relations administrateurs-professionnels à consolider.
  • Régularisation des congés payés non pris depuis trois ans par certains professionnels.
  • Recrutement d’une directrice pour la DAFS avec effet au 1er juin 2018 après démission de son directeur.
  • Présentation d’une analyse de Beauregard Formation suivie d’une décision en CA d’avril : suspension de l’investissement dans la formation tout en restant attentif aux réponses formation que l’association peut apporter compte tenu de l’expérience acquise et de son référencement.
  • Traitement d’un redressement fiscal de l’URSSAF lié à une interprétation erronée de la législation du CE.

Renforcement du Conseil d’Administration

Après avoir pris acte en avril 2018 de la démission de deux membres du CA (Madame Payen et Monsieur Ferraris) et les avoir remerciés pour leur implication dans l’association depuis de nombreuses années, le CA s’est renouvelé avec l’accueil de trois nouveaux membres en attente de confirmation par l’AG d’aujourd’hui : Monsieur Masson, Madame Saunier-Vautrin et Monsieur Bass. Monsieur Schiffmacher a été nommé trésorier en avril 2018 et un vice-président reste à nommer au prochain bureau.

 

Suite à une demande du trésorier, une commission mixte a été mise en place au CA de janvier avec pour mission de réfléchir aux complémentarités entre administrateurs et professionnels et de clarifier le rôle du trésorier au sein de l’association.

 

Initialement conduite par Monsieur Ferraris, il revient à Monsieur Schiffmacher de la réactiver et de présenter les préconisations au CA après les avoir préalablement fait valider par la commission.

Vie de l’association

Cette transition plus complexe que prévue a été conduite avec le souci constant, d’une part, de garder une dimension prospective de l’association, et d’autre part, de la rendre visible à chaque occasion :

 

  • Le départ du directeur général a donné lieu à un moment festif, début décembre, autour des salariés de Beauregard mais aussi des partenaires associatifs avec lequels nous sommes en relation. Ce moment a eu lieu dans les nouveaux locaux du DAFS permettant ainsi à chacun de les découvrir.
  • Le 27 février 2018, Beauregard a été à l’initiative d’une journée de réflexion avec le département regroupant défenseurs des droits, élus et 300 professionnels sur la thématique des Mineurs Non Accompagnés (MNA) en lien avec les évolutions de la loi de 2016 et les formations d’accompagnement à envisager. Remerciements à Monsieur Brion et Madame Bossuet pour l’organisation de cette manifestation dont les effets seront à évaluer dans l’année qui vient.
  • Président et directeur général de Beauregard ont également assuré une présence début avril 2018 au congrès de l’UNIOPSS à Tours sur le thème « les associations de solidarité s’engagent ». Cette rencontre a été l’occasion d’échanges avec d’autres associations et départements tout en réfléchissant collectivement aux enjeux et aux évolutions de la gouvernance associative.
  • Le changement de locaux réalisé en juillet 2017 a repositionné le DAFS à Nivolas-Vermelle au cœur de sa zone d’activité.
  • Beauregard a continué à s’impliquer dans la mise en œuvre de la politique associative départementale en assurant la présidence de Réseau 38 et en favorisant les échanges avec le département.Des préoccupations bien identifiées demeurent encore : la nécessaire stabilisation des équipes et des procédures après cette période de changements et de réorganisation, la prise en compte des défis départementaux d’accueil de nouveaux publics en difficulté, le devenir des locaux d’Autrans dont la spécificité peut être un atout pour l’association, le tout en renforçant la cohésion interne autour de nos valeurs associatives fondamentales.Nous accueillons avec confiance Madame Kata-Christophe comme directrice du DAFS pour participer à cette construction sous la responsabilité du directeur général.
ADAJ

Le service ADAJ accueille des jeunes gens orientés principalement par les services de l’Aide Sociale à l’Enfance et plus exceptionnellement par la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Ils viennent de tous les territoires du département.

 

Pour répondre aux besoins du Département et des jeunes concernés, une réflexion a été menée en équipe pour diversifier nos modes d’accompagnement et d’hébergement en direction des grands mineurs sortants des Maisons d’Enfants à Caractère Social et des familles d’accueil.

 

Nous nous sommes impliqués dans les réunions de réflexion organisées par le Conseil Départemental pour répondre à la problématique des Mineurs Non Accompagnés présents sur le territoire.

 

Nous avons proposé deux projets innovants (un accueil de jour et une augmentation de notre effectif) pour lesquels nous attendons une réponse.

 

De plus, afin de garantir aux jeunes gens accueillis un accompagnement riche en expériences, le travail en partenariat reste un axe majeur permettant une meilleure connaissance des acteurs sociaux et associatifs.

 

Pour répondre aux besoins du public accueilli, nous maintenons nos propositions de développement.

Dispositif d’Accueil Familial Spécialisé

2017 représente une année charnière après une période de développement (2013-2016) et une montée en charge progressive. Les effectifs se sont stabilisés du côté des enfants accueillis mais également chez les professionnels. Les pratiques professionnelles restent à être harmonisées avec des échanges pluri-professionnels (Autrans/Assistants Famiiliaux/Nivolas) et des actions de formation collective.

 

Notre présence dans de nombreuses instances de réflexion autour de la question des jeunes en situation complexe doit être maintenue, ce qui nous rend réellement novateurs et spécialisés dans un secteur en perpétuel mouvement et chargé d’incertitudes.

Pendant cette période d’incertitude, avec Monsieur Gayet, nous avons pu compter sur la solidarité et la compétence des administrateurs et des professionnels qui n’ont ménagé ni leurs efforts ni leur soutien pour que l’association soit à la hauteur des valeurs qui en font sa richesse.

 

Merci à tous, professionnels et administrateurs, pour votre implication dans cette mission à continuer ensemble.

 

 

Le 8 juin 2018

Jacques Guillaud

Le président de l’Association BEAUREGARD