Statistiques 2017

RAPPORT D’ACTIVITE DE L’ANNEE 2017

Voici quelques éléments quantitatifs et qualitatifs sur l’activité et le fonctionnement du DAFS durant l’année 2017.

Les Usagers

En 2017, nous avons accompagné dans la prise en charge 70 enfants (13 filles et 57 garçons), dont 28 enfants en accueil relais sur notre antenne d’Autrans pour le compte du placement familial du Conseil Départemental.

 

Nous comptabilisons au total 7 départs essentiellement liés à des mesures de fin de placement.

Nombre d’admis durant l’année 2017

Au court de l’année 2017, il y a eu 10 admissions pour 31 demandes d’admission et 4 accueils relais pour le placement familial du Conseil Départemental.

Type de mesures de placement en 2017

Type de mesureNombre d’enfants admisNombre total d’enfants fin 2017
Accueil Provisoire14
Assistance Educative857
Contrat Jeune Majeure13

Provenances des Usagers Admis en 2017

Provenances des enfantsNombre d’enfants
Territoire Porte des Alpes2
Territoire de l’Agglomération Grenobloise0
Territoire de l’Isère Rhodanienne3
Territoire du Grésivaudan0
Territoire du Sud Grésivaudan1
Territoire de Bièvre Valloire0
Territoire du Haut Rhône Dauphinois2
Territoire du Val du Dauphiné1
Métropole de Lyon1

Demande d’admission de l’année 2017

31 demandes d’admissions ont été reçues en 2017.

 

Sont comptabilisées comme demandes d’admission les demandes avec écrit du travailleur social.

 

FillesGarçons– de 12 ans+ de 12 ansTotal
Nombre de demande d’admission526112031

 

 

En 2017, suite aux 31 demandes d’admission reçues, 10 usagers ont été admis.

Activité réalisée sur l’année 2017

En 2017, nous avons totalisé 21 504 journées sur l’année dont 1 618 pour les départements extérieurs, soit un taux d’occupation de 95, 02%.

Cela représente 494 journées de plus qu’en 2016.

Les réunions

En 2017, nous avons effectué :

  • 2 réunions institutionnelles
  • 15 réunions de coordinations
  • 30 réunions de secteur par équipe (3 équipes sur l’ensemble du service)
  • 27 réunions d’analyse de la pratique pour les assistants familiaux
  • 10 réunions d’analyses de la pratique par équipe d’assistants familiaux (3 équipes sur l’ensemble du service)
  • 8 réunions d’analyse de la pratique pour les éducateurs
  • 37 réunions d’élaboration du projet personnalisé d’accompagnement (à raison de
    2 réunions par enfant et par an)
  • 48 réunions avec les parents.

Fonctionnement des antennes du DAFS :

 

  1. Le site d’Autrans

Le taux d’occupation de la structure est en adéquation avec la commande publique.

Nous accueillons la majorité des enfants sur des temps de week-end et de vacances.

Nous avons 3 jeunes accueillis en continu sur la structure en raison d’une rupture du lieu d’accueil familial.

Des prises en charge de journée s’inscrivent dans les missions des éducateurs. Elles se réalisent sur le site d’Autrans et parfois au domicile des assistants familiaux.

Deux éducateurs se relaient pour assurer l’amplitude horaire journalière avec ou sans la présence de la maîtresse de maison qui intervient également un week-end sur deux.

 

La place des éducateurs au sein du Dispositif

Nous avons poursuivi l’accompagnement des professionnels pour la transformation de cette unité en proposant des temps de réunions et de formations animés par l’encadrement du service mais également par des intervenants externes à la structure :

  • Réunions de travail animées par les cadres de Directions autour du projet de service et de la mise en œuvre de procédures : traitements, sorties, fugues….
  • Réunions cliniques animées par les psychologues autour du changement de public accueilli.
  • Formation animée par une intervenante externe sur l’accompagnement au changement et à la construction d’une équipe expérimentée.
  • Temps de réunions institutionnelles qui rassemble l’ensemble des professionnels dans l’objectif de favoriser la cohérence.
  • Formation de la maitresse de maison.
  • Création d’une fonction de coordinateur d’unité de vie pour la gestion quotidienne et le relais des informations.

 

L’ensemble de ces actions a abouti à la mise en œuvre d’une organisation intégrant pleinement l’ensemble des professionnels de notre antenne Vercors à savoir :

  • Des réunions de l’équipe éducative organisées tous les 15 jours et animées par la coordinatrice d’unité de vie avec pour objet la régulation du quotidien et des activités proposées aux jeunes.
  • Des réunions de service animées par la chef de service avec pour objet la régulation de l’ensemble de la structure.
  • Une réunion mensuelle de bilan de séjour de chaque jeune accueilli. Cette réunion est animée par la chef de service et rassemble l’équipe éducative, la référente du jeune et en fonction de la situation l’assistant familial. Cette réunion a pour objet d’inclure la participation des professionnels de l’antenne Vercors à la construction du projet personnalisé du jeune.
  • Une réunion mensuelle d’analyse de la pratique.
  • Une réunion bimensuelle des surveillants de nuits. L’équipe est stable et le climat de travail serein. La participation active et positive des instances du personnel a favorisé ce passage complexe de la MECS des Carlines à un lieu ressource dédié au placement familial.

  2.   Le site de Saint-Jean de Bournay puis le déménagement à Nivolas-Vermelle et de Fontaine :

 

  • La coordination des assistants familiaux :

Les fiches de postes des coordinatrices de projets ont été actualisées. Elles bénéficient également d’une journée mensuelle de réunion de coordination animée par la chef de service et le directeur dont l’objet est l’organisation et le suivi de l’accompagnement professionnel des assistants familiaux, l’évaluation et le contrôle, l’organisation de la prise en charge des enfants.

Les coordinatrices de projets ont suivis en juin 2017 une formation sur les écrits professionnels. A l’issue de cette formation, elles ont construit et proposé des outils d’évaluation et d’accompagnement qui ont été travaillés avec les assistants familiaux.

Les coordinatrices de projets sont en lien de manière régulière avec les services de la PMI et de l’ASE. Elles bénéficient d’une délégation qui leur permet d’agir en fonction de la situation.

Les coordinatrices participent de manière très active à la vie régionale de l’ANPF (Association Nationale du Placement Familial). Lors de la dernière journée régionale, elles ont présenté leur travail de coordinatrice et l’accompagnement professionnel réalisé auprès des assistants familiaux.

 

  • La commission tutorat :

Cette commission se réunit tous les deux mois. Elle est placée sous la responsabilité de la psychologue qui oriente le travail et préconise des accompagnements spécifiques pour les assistants familiaux.

 

  • Les assistants familiaux :  

Nous avons changé d’intervenant pour l’analyse de la pratique. Le choix actuel est très satisfaisant. Il répond pleinement aux attentes des assistants familiaux. L’ensemble des réunions, des actions de formation ou d’analyse de la pratique ont un caractère obligatoire pour l’ensemble des professionnels.

Les ressources humaines

Les Assistants Familiaux :

 

  • Recrutements

Le recrutement des assistants familiaux fait l’objet d’une procédure rigoureuse afin de sélectionner des candidats en réelle capacité d’accueillir les enfants ou adolescents sur le long terme. Sur 12 candidatures d’assistants familiaux, 6 ont fait l’objet d’une procédure de recrutement et 1 assistant familial a été embauché en 2017.

 

  • Départ

Au cours de l’année 2017, 1 assistant familial a quitté notre effectif pour un changement d’orientation professionnelle.

Le Dispositif d’Accueil Familial Spécialisé a, dans son effectif, 31 assistants familiaux au 31/12/2017.

 

  • La formation des assistants familiaux

240 heures de formation ont été réalisées en vue de l’obtention du Diplôme d’Etat d’Assistant Familial. Au 31/12/2017, nous avons 20 assistants familiaux titulaires du Diplôme d’Etat d’Assistant Familial et 5 en cours de formation.

Les Autres Professionnels :

 

Au sein du service, en plus des assistants familiaux, l’équipe pluridisciplinaire se compose au 31/12/2017 de :

 

Nombre de personnesEmploi occupé
1Directeur
1Chef de Service
1Secrétaire de direction
1Comptable 2ème classe
1Agent Administratif principal
4Coordinatrices de projets
1Coordinatrice d’unité de vie
2Psychologues
2Educateurs sportifs
1Educateur technique spécialisé
1Ouvrier qualifié
3Monitreur adjoint d’animation
1Maîtresse de maison
2Surveillants de nuit
22Effectif Autres Professionnels

Les enjeux pour 2018 :

Adapter  l’immobilier aux besoins des professionnels et des publics accueils :

1. Les locaux de Nivolas-Vermelle :

  •  Depuis notre installation en juillet 2017 dans ces locaux après un bail conclu sur la commune de Nivolas Vermelle, l’équipe bénéficie d’un outil bien plus adapté.
    Ces locaux sont accessibles en bus, à 5 minutes du centre de Bourgoin-Jallieu et 2 minutes de la sortie d’autoroute. Ces bureaux, d’une surface totale de 245 m2, ont nécessité des aménagements qui ont été réalisés sans surcoût de la dotation.
  • La salle de réunion peut accueillir 60 professionnels
  • La localisation du service se situe au cœur de l’activité, du travail d’accompagnement des familles et des rencontres avec nos partenaires

 

2. Le bâtiment pédagogique de l’antenne Vercors :

Le bâtiment annexe de notre lieu ressource ne remplit plus aujourd’hui la fonction pour laquelle il était destiné au regard de la transformation récente du projet de la structure. Il est utilisé sur des temps de semaines et de week-end.

Un projet de transformation de ce bâtiment a été déposé en 2017. Ce projet est de proposer à des parents, à la demande des magistrats ou de l’Aide Sociale à l’Enfance, de passer du temps avec leurs enfants dans un cadre médiatisé avec hébergement. Cela nécessiterait des travaux d’aménagement pour créer les espaces nécessaires pour l’accueil des enfants et de leurs familles.

Ce projet a été transmis à la Direction des Solidarités de l’Isère qui l’a jugé efficient sans que le Conseil Départemental d’Isère ne réponde favorablement en raison d’urgences et de besoins concernant l’accueil des Mineurs non accompagnés (MNA).

Développer une démarche d’amélioration continue de la qualité :

En 2015, l’évaluation externe a été réalisée et depuis, nous mettons en œuvre le plan d’amélioration défini pour aborder les prochaines échéances évaluatives en 2019.

La mise en œuvre d’une démarche participative d’amélioration continue réelle du service rendu à l’usager est un enjeu majeur dans le cadre de nos accréditations. Elle s’appuie sur notre capacité à mobiliser les équipes dans le temps en évaluant et en réajustant nos pratiques.

Conclusion :

2017 représente une année charnière après une période de développement (2013-2016) et une montée en charge progressive. Les effectifs se sont stabilisés du côté des enfants accueillis mais également chez les professionnels. Les pratiques professionnelles restent à être harmonisées avec des échanges pluri-professionnels (Autrans/Assistants Famiiliaux/Nivolas) et des actions de formation collective.

Notre présence dans de nombreuses instances de réflexion autour de la question des jeunes en situation complexe doit être maintenue, ce qui nous rend réellement novateurs et spécialisés dans un secteur en perpétuel mouvement et chargé d’incertitudes.

 

 

Cédric GAYET

Directeur Général de l’Association Beauregard